Sachez calmer cette toux

La bronchite aiguë est une inflammation de la muqueuse des bronches, les deux conduits principaux d’arrivée et de sortie de l’air des poumons. Ce problème de santé courant est fréquent lors des saisons froides et implique souvent une infection. Il amène de l’engorgement de mucus, causant de la toux et occasionnellement des difficultés respiratoires. Chez les très jeunes enfants, la bronchiolite est de plus en plus courante.

Les personnes ayant une faiblesse pulmonaire (nourrissons, personnes âgées, asthmatiques, fumeurs, travailleurs des mines par exemple) sont à risque de complications plus sévères. Une bronchite non-traitée peut dégénérer en une inflammation du tissu pulmonaire. Dans le cas d’une bronchite chronique (plus de trois mois par an, depuis au moins deux ans), la fréquence des infections et la présence d’irritants peuvent causer la dégénérescence du tissu pulmonaire. On parle alors de bronchopneumopathie.

Les causes de la bronchite aiguë

L’irritation des poumons, particulièrement des bronches, peut survenir dans plusieurs cas.

D’abord, l’exposition intense ou répétée à un agent irritant, en suspension dans l’atmosphère, est fréquente: fumée de tabac, poussières, aérosols, moisissures, smog, émanations industrielles, solvants chimiques, air chargé de particules (mines par exemple). Certains métiers sont plus à risque: la coiffure, la peinture, le plâtrage, etc.

D’autre part, des poumons surchargés, encombrés de mucosités épaisses, sont souvent dus à une alimentation riche en féculents, en gras saturés, en aliments industriels, etc. Plusieurs aliments courants font partie des aliments qui dégénèrent en «colles» dans le système digestif puis dans la sphère ORL. Pour en savoir plus à ce sujet, consulter le document Êtes-vous engorgé de mucus ?.

Une sensibilité immunitaire à un élément dans l’atmosphère, peut survenir, amenant une plus grande production de mucosités et parfois un resserrement des bronches, pour limiter l’entrée des irritants (bronchite asthmatique).

Un refroidissement peut fragiliser les poumons et le système immunitaire.

Un terrain pulmonaire fragile, suite à des épisodes peu ou mal traités ou par hérédité.

Par la suite, une infection peut s’installer dans les bronches irritées et encombrées. Souvent une combinaison de ces facteurs précipite le déclenchement de l’infection.

Dans le cas des bronchites chroniques, l’exposition à long terme à des irritants, dont le tabac, est souvent en cause. Il s’ensuit de l’inflammation chronique, une production soutenue de mucosités (protection des voies respiratoires contre l’envahisseur), un affaiblissement du terrain pulmonaire et des infections fréquentes. Le rétablissement est souvent limité par une alimentation formatrice de mucosités, une déshydratation chronique et un manque d’activité physique.

Prévention et santé pulmonaire

Plusieurs mesures sont importantes lorsqu’il y a une fragilité au niveau des poumons.

Rechercher des environnements dont l’atmosphère est saine: peu de poussières, polluants, fumées, émanations de solvants et de gaz, etc. Passer du temps à l’extérieur chaque jour et respirez à fond. Adopter les activités en plein-air.

À la maison, un système de filtration de l’air peut être envisagé. Le taux d’humidité devrait se situer entre 50-60% et peut être haussé légèrement en cas de bronchite. Les filtres des échangeurs d’air ou des systèmes d’air conditionné devraient être entretenus avec grand soin. Toute présence de moisissures doit être contrôlée et éliminée rapidement. Éviter les tapis autant que possible ou les laver régulièrement.

Au travail, s’il y a poussières, émanations ou irritants, porter les équipements de sécurité sans hésitation ou travailler dans des pièces ventilées ou sous des hottes inspectées régulièrement.

Exercice physique

La capacité respiratoire gagne à être développée et maintenue par des activités physiques cardio-respiratoires fréquentes. La respiration ample et rapide améliore la santé des muqueuses respiratoires et permet entre autres d’expulser les résidus plus facilement, ainsi que les mucosités.

Le yoga est une activité qui peut être intéressante pour les poumons. Certains exercices développent la cage thoracique et les respirations qu’on y enseigne permettent de garder les poumons propres et en santé. De plus, intégrer au moins 30 minutes d’une activité de type cardio, trois fois par semaine ou plus. Au choix: vélo, course, zumba, natation, entraînement de boxe, hockey et autres sports d’équipe, ski de fond, tennis, danse rythmée, etc. Il y a de nombreux choix disponibles !

Alimentation

Le volet alimentaire est primordial dans tous les cas de congestion aux poumons. D’abord, s’assurer de boire quotidiennement de 1,5 à 2 litres d’une eau de bonne qualité, comprenant les tisanes, ainsi que le thé vert ou blanc.

Réduire au maximum les aliments formateurs de mucus, particulièrement en période de bronchite ou à plus long terme, si vous êtes fragile au niveau pulmonaire. Ce sont principalement les produits laitiers (lait, yogourt, crème et crème glacée, fromage), les arachides et le beurre d’arachide, l’avoine (gruau), la banane, le maïs et les produits dérivant de la farine de blé (pains, pâtes, pâtisseries, gâteaux, biscottes, couscous et autres).

En ce qui concerne les produits laitiers, essayer les nombreuses boissons végétales et autres substituts des produits laitiers (yogourt, fromage, crème, pouding et desserts glacés à base de soya, amande ou riz). Concernant les produits à base de blé, choisir des variantes au kamut ou à l’épeautre, ou mieux encore, se tourner vers les grains entiers plus nutritifs: quinoa, riz entier, sarrasin, seigle, amarante, etc.

Consommer une variété de fruits et légumes, des légumes crus ou peu cuits, des amandes et différentes noix et graines (en quantité raisonnable).

Éviter autant que possible le sucre, particulièrement les sucres raffinés et les aliments qui en contiennent, pour ne pas réduire les forces de défense du corps. Tournez-vous plutôt vers les fruits frais ou séchés et les petits fruits.

Combattre la bronchite

Il existe de nombreux choix du côté des produits de santé naturels. Entre autres, Bronchotux de HerbasantéBronchix de la Clef des Champs et le sirop chinois Nin Jiom. Autres choix utiles: le Spray à la propolis de Herbamiel, ainsi que le miel de Manuka (très antiseptique), de qualité or, argent ou platine. Pour les enfants: les glycérés Molène, Guimauve et Malvadoux, ou bien le Sirop de plantain, tous dans la Clef des Champs.

Pour mieux expectorer, le magnésium est un atout presque indispensable. Pour cette application, choisir un produit liquide à base de sulfate ou de chlorure de magnésium, ou bien des granules de nigari provenant de la mer.

Parmi les plantes médicinales , choisir les amies des poumons (ail, molène, thym, gomme de sapin, guimauve, fenugrec, orme rouge) et un soutien pour le système immunitaire: ail, échinacée, hydraste (pas plus de 10-12 jours d’affilée).

Les huiles essentielles sont précieuses pour combattre les infections. En ce qui concerne les poumons, utiliser principalement Eucalyptus radiata, en inhalation ainsi qu’en application sur le peau (thorax, dos ou sous les pieds). Le mélange Aromavita 6 (rhume et grippe) est utilisé de la même façon.

L’huile essentielle de Ravensara peut être appliquée en externe pour appuyer le système immunitaire. En interne, pour aider le système immunitaire, l’huile d’origan est un bon choix, particulièrement Oreganum-Plus de Health First, en mélange avec l’huile essentielle de thym (aide à expectorer).

Ces petits plus qui font la différence en cas de bronchite:

Boire plus d’eau et particulièrement des boissons chaudes. Augmenter le taux d’humidité de la chambre pour la nuit. Manger légèrement. Dormir plus longtemps ou plus souvent.

Du côté respiratoire, utiliser le diffuseur d’huile essentielle, avec l’huile d’eucalyptus, particulièrement dans la chambre avant le coucher. Finalement, pratiquer quelques fois par jour une série de respirations profondes et rapides, afin de faire progresser les mucosités vers la sortie.

Grâce à une bonne prévention, tant au niveau de l’air respiré que de l’alimentation, ainsi que des produits de santé naturels bien ciblés, vous pourrez dire adieu à la toux !