Un délicieux tonique printanier

L’eau de bouleau, régal printanier

L’eau de bouleau, comme l’eau d’érable, est une sève nutritive qui remonte dans les arbres au printemps, à la fonte des neiges. L’arbre mature filtre alors des milliers de litres d’eau riche en minéraux et se gorge de sève nourrissante. Cette manne liquide a longtemps été utilisée par l’homme, qui avait grand besoin d’énergie après le dur hiver. Les sèves d’érable et de bouleau fraîches étaient une manne qui était récoltée et savourée dans de nombreux pays (Amérique, Europe, Sibérie).

Purifiante, l’eau de bouleau a été longtemps utilisée pour drainer les toxines accumulées. En effet, pendant les longs mois d’hiver passés à l’intérieur, une alimentation plus riche, le manque d’activité physique, l’accumulation de gras et le stress accumulé entraînent de la fatigue au niveau des organes d’élimination du corps. Le printemps est donc un moment idéal pour purifier et tonifier.

Riche en nutriments assimilables (minéraux, antioxydants, oligo-éléments, vitamine C, acides aminés, un peu de fructose), l’eau de bouleau contient également en petite dose d’autres substances intéressantes pour la santé. Entre autres, l’acide chlorogénique qui permet de réduire l’appétit et de brûler les graisses accumulées. Parmi les oligo-éléments, mentionnons le fer et le zinc. Ce dernier est un minéral important pour le système immunitaire, la réparation des tissus et le système reproducteur masculin, dont la protection de la prostate. En fait, il est impliqué dans plus de 600 réactions biochimiques dans le corps humain, ce qui contribue à la santé de multiples manières.

L’eau de bouleau renferme de la bétuline, qui améliore la résistance à l’insuline (diabète), diminue les concentrations de lipides sanguins et réduit les plaques d’athéromes (plaques de gras qui durcissent les artères et causent des accidents cardio-vasculaires). Parmi les antioxydants qu’elle fournit, la quercétine est reconnue pour protéger les vaisseaux sanguins et diminuer la tension artérielle et la rétention d’eau.

Finalement, deux sucres plus concentrés dans l’écorce sont présents en petite quantité dans la sève. Le betuloside et le monotropitoside sont transformés après digestion (hydrolyse) en salicylate de méthyle, la base naturelle des médicaments à base d’AAS (acide acétylsalicylique dont l’Aspirin). Ces substances confèrent à l’eau de bouleau des vertus anti-inflammatoires, anti-douleur et diurétique (facilite l’élimination des toxines par les reins).

Parmi les multiples usages de santé traditionnels de l’eau de bouleau, mentionnons la goutte, les calculs rénaux (pierres aux reins), les maladies de peau, les rhumatismes et les douleurs articulaires, le rhume, l’hépatite et les problèmes de foie.

La compagnie Sealand Birk offre une variété de produits délicieux à base de sève de bouleau: original, bleuet, sureau, framboise et gingembre et lime. Une gamme tonique et antioxydante à déguster en tonique de printemps et maintenant disponible toute l’année !